Régiments d'infanterie coloniale
n
os 1 à 58

 

(2e DIC, 1er CAC)

La Marsouille, Paul Fiolle
Payot, 1917
Lettres de guerre
Société de la revue Le Feu, 1917
L'auteur a rédigé ses souvenirs en reprenant son carnet de route : ils vont du 20 août au 7 septembre 1914. A la mobilisation il avait été affecté comme médecin au 4e RIC. Il fut tué le 2 juillet 1916. Une partie de sa correspondance a également été publiée. Son témoignage est un précieux document, notamment sur les difficultés des services sanitaires pendant les premières semaines de la guerre. (Témoins, p.304-305)

Sous la pluie de fer, Charles Tardieu
Calmann-Lévy, 1917
Cet ouvrage est composé de deux récits distincts, l'un reprenant de pures affabulations rédigées pour les journaux, l'autre s'appuyant sur l'expérience personnelle de l'auteur, et qui n'est pas sans intérêt. Cette seconde partie relate les offensives du secteur de Massiges à l'automne 1915. (Témoins, p.399-401)

 

(1ère DIC, 1er CAC)

Dardanelles. Serbie. Salonique, Joseph Vassal
Plon, 1916
L'auteur, médecin, fit toute la campagne dans le Corps expéditionnaire d'Orient. Versé dans le 6e mixte à la mobilisation, il participa avec lui à la campagne des Dardanelles, du 4 mars au 1er octobre 1915. C'est selon Cru "le meilleur journal de campagne de service médical français, [mais] aussi le meilleur livre de souvenirs sur la guerre en Orient." (Témoins, p.250-253)

 

(3e DIC, 1er CAC)

Verdun. La montagne de Reims, Timothée-César Méléra
Editions de La Lucarne, 1925
L'auteur fut sous-lieutenant dans cette unité, avec laquelle il participa aux combats près de Reims en mai 1918, avant d'être tué le 25 octobre 1918. Ce livre est la publication de son carnet de route. C'est un document intéressant, pris sur le vif, par une personnalité atypique, sans cesse en quête d'aventures et de risques. (Témoins, p.205-206)

 

(2e DIC, 1er CAC)

Ma mitrailleuse, Georges Lafond
Fayard, 1917
L'auteur fut affecté à cette unité du 15 février au 1er juillet 1916, date à laquelle il fut blessé. Il y rédigea des articles pour le journal populaire Le Petit Parisien, qui sont de pures élucubrations. On les retrouve dans cet ouvrage. (Témoins, p.338-339)

 

Carnets (extraits) de Georges Viry
(document disponible en ligne)

Morhange et les marsouins en Lorraine, Christian-Frogé
Berger-Levrault, 1916
Au front du 10 août au 27 septembre 1914, l'auteur a laissé un récit de sa campagne. Il était poète et dramaturge dans le civil : ce n'est pas pour rien, nous dit Cru. "L'inspiration lui vint, il emboucha la trompette antique et fit sonner les airs traditionnels." Son livre est un ramassis de fanfaronnades et d'absurdités. (Témoins, p.110-112)


Des remarques ? Des suggestions ?
Contactez-nous !
Mise à jour :
avril 2003