Régiment de marche
de Tirailleurs Marocains

(45e DI, 7e CA)
 

Carnets de guerre,Gustave George
La Grande Guerre Magazine n°62, 2010 (p.20-31)
Gustave George est né le 26 septembre 1868 à Colroy-la-Grande (Vosges). A la déclaration de guerre, il est capitaine à la tête d'une unité de tirailleurs algériens dans le Sud-Maroc. Début octobre 1914, il débarque en métropole avec un contingent de renforts pour les tirailleurs marocains. Il monte au front dans l'Aisne où il est l'adjoint du commandant du 3e bataillon qui vient d'être créé. Vers le début de 1915, il prend la tête du 1er bataillon. Il disparaît le 16 mars 1915 lors de l'offensive en Champagne, dans une attaque sur Mesnil-lès-Hurlus. Son corps ne sera jamais retrouvé.

Les carnets de Gustave George ont une sobriété toute militaire. Si leur auteur est précis, s'il laisse ça et là quelques remarques et impressions, son horizon demeure très étroit et limité à ses fonctions d'officier. Ils n'en demeurent pas moins un document intéressant et utile sur une unité où les témoignages directs font cruellement défaut.

Régiment d'infanterie coloniale du Maroc

 

Il revint immortel de la grande bataille,
René Germain

Editions Italiques, 2007
L’aspirant René Germain intègre le RICM le 28 mai 1917 après avoir gagné ses galons au feu. Ce jeune Savoyard (22 ans) participe aux combats du Chemin des Dames, de la Malmaison , de la Butte du Mesnil en passant par Canny-sur-Matz dans l’Oise. Rédigés d’une plume alerte et joliment naturaliste à partir des notes prises au jour le jour et illustrés par les photos et les croquis réalisés sur les lieux mêmes, ses carnets évitent l'écueil de la complaisance aussi bien que celui de la dénonciation.

Son patriotisme fervent est tempéré par un féroce esprit critique et un sens de l’humour qui jaillit au plus fort de l'horreur, révélant des qualités littéraires et humaines rares. (informations éditeur)

Verdun. La montagne de Reims, Timothée-César Méléra
Editions de La Lucarne, 1925
L'auteur participa avec cette unité aux combats dans le secteur Vaux-Tavannes (Verdun) les 6-16 juin 1916, et à la cote 304 les 8-21 juillet. Ce livre est la publication de son carnet de route. C'est un document intéressant, pris sur le vif, par une personnalité atypique, sans cesse en quête d'aventures et de risques. (Témoins, p.205-206)


Des remarques ? Des suggestions ?
Contactez-nous !

Mise à jour :
janvier 2011