C'est là que j'ai vu la guerre vraie...
Correspondances et souvenirs
des années de guerre 1914-1918

par Félicien, Henri et Léon Verly
 

Octobre 1914. Les armées allemandes avancent en Flandre française, jetant sur les routes des milliers de réfugiés. Parmi eux, une famille d'artisans d'Illies, près de Lille : les Verly. Tandis que leurs proches tentent de s'installer tant bien que mal aux environs d'Aire-sur-la-Lys, deux frères, Félicien et Henri, sont appelés sous les drapeaux en juin 1915.

Editions ANOVI

Format 16 x 23 cm
656 pages
35 photos inédites

Prix : 25 €

Affectés tous deux au 215e régiment d'artillerie de campagne, ils partagent l'ennui des cantonnements puis l'excitation angoissée des premiers séjours au front. Blessé au cours de la bataille de la Somme, Henri est évacué en 1916, laissant Félicien poursuivre seul la guerre jusqu'à sa démobilisation, en 1919

Tout au long de "leur" guerre, les deux frères échangent avec leurs proches de très nombreuses lettres que cet ouvrage propose de découvrir, sans retouches ni coupures. Le double regard que Félicien et Henri portent sur les événements donne une épaisseur particulière à leur témoignage. Surtout, ils ne sont pas seuls à prendre la parole. A leurs courriers répondent leurs parents, leurs sœurs et leurs frères, dont l'un, Léon, mobilisé à son tour, combattra en 1918 avec le 144e RI

De ces voix multiples naît un document d'une densité surprenante, un témoignage qui n'est plus celui d'un individu isolé mais celui d'une communauté. Les nombreux documents inédits et le riche commentaire qui l'accompagnent permettent de le replacer dans son contexte historique, humain, culturel et social.

Ce récit d'un destin collectif, dont la famille constitue le noyau, nous enseigne que la Grande Guerre ne fut pas seulement celle des combattants, mais aussi celle d'une nation toute entière, jetée dans un drame dont nul contemporain n'est tout à fait sorti indemne.