Documents
photographiques



 

 Les chars d'assaut

 

 

    Chars Schneider
    Deux chars Schneider à la veille de l'offensive du Chemin des Dames
    Photos provenant de la collection de Bernard Berthion

schneider1.jpg

    Chars Schneider et soldats à l'exercice
    Photos provenant de la collection de Ralph de Butler

    butler2.jpg

    Tanks Mark IV
    Différents exemplaires du char d'assaut britannique Mark IV (1917)

    Ce modèle fut exposé après la guerre sur la place de
    Montbrehain (Aisne)
    Photos provenant de la collection du docteur Bouderlique

cambrai2.jpg

    Char Mark IV capturé à la bataille de Cambrai
    Photos provenant de la collection de Bernard Berthion

    11.jpg

L'aviation

 

 

Une escadrille d'observation aérienne (Casablanca)
Marcel Dillerin fut affecté comme mécanicien de précision à une escadrille de l'aviation du Maroc, section photographique. Celle-ci était basée au camp Cazes, à Casablanca.
Collection Claude Boutin

portraitmarcel.jpg 

    Jean Ferragne, mécanicien à la SPA76
    Quelques photographies de l'escadrille de chasse 76 tirées d'une collection privée
    Collection Ghislaine Ferragne

    Jacques Perrin, chef de l'escadrille SPA76
    Collection particulière

jperrin.jpg

    Georges Guynemer et son Spad VII

20.jpg

    Un Albatros DVa abattu dans les lignes britanniques

22.jpg

    Un Sopwith triplan en 1917
    (© SHAA)

23.jpg

    Un Be2d britannique

21.jpg

L'artillerie

 

 

    Une pièce de 120 mm long durant l’hiver 1914-15

    3.jpg

    Un canon de 155 mm Schneider près du Chemin des Dames, 1917

    12.jpg

    Deux soldats du 38e RAC (Nîmes)
    Collection Grégoire Bonzi
    Isidore Fraysse (à gauche) et son frère Régis . Cette photographie a été prise en 1913, lors de leur service militaire. Ils faisaient partie du 38e régiment d'artillerie basé à Nîmes. Selon la tradition familiale, ils avaient été affectés tous deux au ravitaillement et lors d'un gros orage Régis fut foudroyé. Son frère dut l'enterrer sur place.

Fraysse.jpg

L'infanterie

 

    Une mitrailleuse Hotchkiss et ses servants en 1914

    1.jpg

    Soldats du 33e régiment d'infanterie (Arras)
    La classe 1915 "Libératrice"
    Collection Sabine Benacchio

33RI.jpg

    Officiers du 62e régiment d'infanterie (Lorient)
    Collection Gino Fernandes

EM62RI.jpg

    Photos de groupe et documents relatifs
    au 104
    e régiment territorial d'infanterie
    (Roanne et Lyon)
    Collection Sylvain Lachaux

    104rti2.GIF

    Henri Virat, sous-officier
    au 75
    e bataillon de tirailleurs sénégalais
    Henri Virat, né à Brioude le 20.07.1890, s'engagea dans la coloniale en 1909. Durant la guerre, il est adjudant à la 3ème Cie du 75ème bataillon des tirailleurs Sénégalais.. Il reçut 5 blessures, la dernière entraînant l'amputation d'une jambe. Il fut décoré de la croix de guerre avec palmes et de la médaille militaire.
    Lorsqu'il fut blessé à la jambe, il était avec son meilleur ami avec qui il "partagea" l'obus qui emporta sa jambe. Celui-ci mourant lui confia qu'il avait laissé au pays (Landerneau dans le Finistère) sa jeune fiancée qui était enceinte, et lui demanda de s'occuper d'elle. Henri Virat tint sa promesse et épousa la jeune femme.
    Sur la première photo il est au second rang à droite ; sur la seconde il est en arrière-plan, second à partir de la droite.

    Collection Gilberte Ratti

Virat180615.jpg 

Virat180520.jpg 

    Paul Robert, adjudant
    au 3
    e régiment de tirailleurs algériens
    Cette photo est une carte postale envoyée par Paul Robert à un de ses cousins alors incorporé au 227e de ligne. La date est illisible, peut-être 31 mai ? sans mention d'année. Paul Robert avait été élevé au grade d'adjudant le 16 novembre 1915, avant d'être nommé sous-lieutenant le 26 mars 1916. Faute de couleurs, il est impossible d'affirmer si cette photo fut prise avant ou après cette date. Le fait qu'il n'y ait pas de galon sur la chéchia laisserait supposer qu'elle lui est antérieure. Par contre, les croissants sont bien visibles sur la coiffure et le col de la vareuse. Après la guerre, Paul Robert a poursuivi sa carrière militaire. Devenu colonel, il est décédé à Lang Son le 13 mars 1945 en captivité, prisonnier des Japonais. Son corps n'a jamais été retrouvé.
    Collection Michel Bussière

PaulRobert3RTA.jpg

Champs de bataille

 

    Une tranchée allemande capturée aux Eparges

    6.jpg

    L’offensive du Chemin des Dames vue du village de Craonnelle

    10.jpg

    Tués français à la bataille du Matz, 11 juin 1918

    16.jpg

Scènes de guerre

 

 Soldats au combat

    Des fantassins français en août 1914

    2.jpg

    Troupes françaises dans la Somme, avril 1918

    15.jpg

Soldats au repos

 

    Fleury sous Douaumont : corvée de patates

    8.jpg

Blessés

    Un blessé soigné dans un poste de secours

    4.jpg

    Blessés français attendant l’évacuation au fort de Tavannes, 1916

    9.jpg

Prisonniers

    Verdun, prisonniers allemands capturés au Mort-Homme, 1916

    7.jpg

    Prisonniers allemands dans le secteur de Vauxaillon, 1917

    11.jpg

    Soldats français détenus au camp de Meschede (Allemagne)
    Collection Sabine Benacchio

Meschede.jpg

Scènes diverses

 

    Totoche prisonnier de guerre
    Sous ce titre, Charles-Maurice Chenu a composé une fable spirituelle et vraie parue en 1918. Elle a pour héros un certain  Totoche, un chien "allemand" fait prisonnier en avril 1917. Or celui-ci a bel et bien existé. Récupéré par l'adjudant Charley Gigot de l'AS5, il fut aussitôt adopté par les sous-officers de Champlieu et devint la mascotte du régiment. M. Louis Deloche nous a fait l'amabilité de nous transmettre deux photos de ce héros malgé lui. Sur la première, il se tient  près du père de M. Deloche (fumant), alors maréchal des logis à l'AS2. Sur la seconde, il participe à une revue en compagnie du général Estienne (à cheval) au camp de Champlieu. Selon la petite histoire, on dit que Totoche n'appréciait guère cet officier...

Totoche1.jpg

Totoche2.jpg

    Les premières troupes américaines débarquant à Saint-Nazaire, 1917

13.jpg

    Les plénipotentiaires allemands dans les lignes françaises, novembre 1918

    17.jpg

    Troupes françaises dans l’Alsace libérée, novembre 1918

    18.jpg

 


Des remarques ? Des suggestions ? Contactez-nous ! mise à jour octobre 2012